top of page

LES CAVES A CIGARES

Un jour une demande insolite. C'est ainsi que l'on pourrait introduire cet article au sujet de la réalisation des caves à cigares à l'atelier.

J'ai été amené à travailler sur ce sujet et découvrir cet étonnant domaine à l'occasion d'une sollicitation d'une cliente. Son mari, amateur de cigares, possédait une cave à cigares mais n'en était pas satisfait (ce point m'avait interpelé mais sans plus) et il cherchait à la remplacer.

Je partais confiant dans l'idée de réaliser un coffret similaire à ceux par exemple pour ranger des huiles essentielles. Comme à chaque fois que je dois travailler sur un nouvel objet et face à un doute (le point qui m'avait interpelé), je réalise des recherches avant d'établir un devis. Et quelle ne fut pas ma surprise ! Au bout de plusieurs heures à me documenter je me suis rendu compte que l'entreposage de cigares devait répondre à des caractéristiques techniques strictes. Il n'était vraisemblablement pas question de snobisme dans l'emploi de certaines essences par exemple ! Je ne savais pas qu'il fallait conserver des cigares dans une atmosphère présentant une humidité de 70 à 80 % et de plus constante. La connaissance de ce paramètre impératif alerte normalement le fabricant car la plupart des habitations présentent un taux d'humidité de 40 à 60 % ce qui peut constituer un écart important par rapport à l’objectif à atteindre. Mais avant tout, l’humidité dans une habitation varie grandement dans le temps (même dans la journée) et peux passer de 40 à 60% rapidement. Pour finir, le bois de menuiserie présente un taux d'humidité de l'ordre de 10% ! En définitive, rien que pour ce paramètre « humidité », de tels objets m’ont paru moins évident à produire. Il était ainsi évident qu'une simple boîte ne suffirait pas et je comprenais également pourquoi le milieu parlait de cave à cigares et non de boîte à cigares...

Outre l'attention particulière à l'humidité constante quel que soit l'environnement extérieur, il m'était étranger que les cigares sont sensibles à certains parasites et que là aussi certaines essences permettent de les tenir éloignés.

A titre anecdotique, je n'avais pas non plus la moindre idée du coût des cigares et donc, de la nécessité de disposer d'un stockage devant préserver un investissement pouvant être conséquent ! Un client doit pouvoir avoir confiance dans sa cave à cigares étant donné la valeur qu'elle peut contenir. En définitive, certains choix se sont imposés pour répondre aux objectifs et gagner la confiance d’une clientèle exigeante à juste titre.

 

Et c'est ainsi que mes recherches ont continué autant que nécessaire pour aboutir à un cahier des charges strict pour ce qui est de la conception et du choix de l'essence en contact avec les cigares. A l'instar de certains artisans et des marques de luxe, je mets en œuvre le concept de la boîte dans la boite et l'emploi d'une essence bien spécifique. Mes caves sont ainsi constituées d'une part d'une boîte extérieure devant assurer les fonctions de tenue mécanique de l'ensemble, d'esthétisme et de design correspondant aux attentes du client. Et d'autre part, d'une boîte intérieure qui assure la fonction de conservation d'une forte humidité de façon étanche et constante, tout en tenant éloignés les parasites. J'emploie en conséquence pour cette boîte interne, pour cette cave, du cedrela odorata (cèdre espagnol issue d’Amérique du sud essentiellement) qui permet d'obtenir les meilleurs résultats pour ces deux objectifs. La nature est bien faite !

Pour ce qui concerne la génération du taux d'humidité, de nombreuses solutions sont disponibles allant de quelques dizaines d'euros pour de la mousse à humecter ou des sachets de cristaux jusqu’à plusieurs centaines d'euros pour des dispositifs électroniques. Enfin, il est nécessaire pour le client de pouvoir régulièrement vérifier le taux d'humidité afin de s’assurer du respect des conditions d’entreposage. Sur ce point il existe également une large gamme de possibilités d'hygromètres en passant de l'analogique simple, à cheveux au digital avec là également des écarts de prix conséquents.

Finalement, je comprenais aussi pourquoi les tarifs des industriels étaient aussi élevés comparés aux tarifs de simples boîtes en bois de dimension équivalentes (200 à 300 € minimum pour les caves à cigares industrielles contre 30 à 40€ pour les boîtes en bois industrielles). Il en est de même pour les tarifs des artisans qui ne peuvent rivaliser avec les industriels sauf en terme de qualité, de personnalisation, de choix et donc, de l’essentiel je pense quand on investit dans une passion !

 

N’hésitez pas à commenter mon article, me poser des questions, je serais ravi d’échanger et comptez sur ma franchise, c’est la base du travail d’un bon artisan.

UN COMMENTAIRE SUR L'ARTICLE ?
CONTACTEZ - MOI 
! 

Les commentaires seront publiés sur le site après modération.

Merci pour votre envoi !

bottom of page